lydienne et le sous-préfet

Une lettre circule actuellement sur les réseaux sociaux est attribué au père de la jeune Lydienne Taba, tuée le 25 juillet 2020 à Kribi par l'arme de son petit ami Franck Derlin Eyono Ebanga, Sous-préfet de la Loukoundjé. Dans ladite lettre, il implore l’arbitrage chef de S.E Paul Biya.

Dans le cas, le papa de la fille décédé reste dans l’interrogative et ne comprend pas toutes les lourdeurs qui empêchent la déclaration de la vérité autour de l'assassinat de sa fille. Au nom de Ebamay Mboma, il ne reste sans explication sur notamment :la reconstitution des faits qui a été faite à la va vite empêchant aux membres de la famille de Lydienne de poser un certain nombre de questions, le fait que le Gardien voisin du domicile du Sous-préfet qui avait entendu la détonation de l'arme à feu est aujourd'hui porté disparu jusqu'à ce jour, pourquoi le sous-préfet jusqu’à ce jour n'est pas dans une prison et quel est le statut juridique qui le maintien dans une garde à vue que personne ne peut vérifier au quotidien deux mois après l'assassinat de leur fille. Autant d’interrogations qui taraudent l’esprit d’un père désespéré qui demande au chef de l’Etat de faire toute la lumière sur cette affaire.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur