Cameroun-Alerte : La brigade Anti-Sardinards (BAS) veut attaquer Chantal Biya, annoncée en Europe

Paul et Chantal Biya

La BAS a peut-être de quoi se mettre sous la dent. Ces militants anti-Biya projettent perturber sur le sol Européen le séjour médical de Chantal et Brenda Biya.

Chantal et Brenda Biya sont en Europe, c’est l’activiste et lanceur d’alertes Boris Bertolt qui a fait cette annonce en premier. A l’en croire, l’épouse et la fille du Président Paul Biya, ont été évacuées vers le vieux continent pour des raisons de santé. Elles auraient quitté discrètement le Cameroun à bord d’un jet privé, destination Europe, où elles doivent y subir des soins médicaux.

Une nouvelle que la BAS accueille avec beaucoup de plaisir. Ce mouvement d’opposition au Président Paul Biya et à ses proches, à travers différents pays occidentaux, vient de lancer un appel à témoin. « Nous appelons toute personnes ayant des informations permettant de localiser madame Chantal Biya , de rentrer en contact avec la Brigade Anti-Sardinards», lit-on sur une affiche sur la page Facebook de la BAS-France.

106369581_890672148113669_5095815175404375513_o.jpg

Cette organisation de la diaspora, en première ligne de la contestation, planifie déjà donc une opération d'envergure pour perturber le séjour de la famille présidentielle.

Aptès la  présidentielle camerounaise du 7 octobre 2018, est né ce mouvement au sein des diasporas. Leurs cibles privilégiées, le Président Paul Biya et ses proches.

Le locataire du palais d’Etoudi lui-même en a déjà fait les frais. Critiqué pour son style de gouvernance et ses voyages à l'étranger, Paul Biya avait été attaqué à l’hôtel intercontinental à Genève par les activistes de BAS. C'etait en juin 2019.