Cameroun : Les autorités interdissent la conférence de Commémoration du 1er anniversaire de l’arrestation de Maurice Kamto

Maurice Kamto

Le MRC n’a pas pu commémorer le 1er anniversaire de l’arrestation de Maurice Kamto, ses alliés politiques et certains militants du parti.

Maurice Kamto et ses camarades avaient été arrêté il ya un an. ils revendiquaient la victoire à l’issue du scrutin présidentiel de 2018.

A l’occasion du premier anniversaire de cette arrestation, le collectif des prisonniers déportés du 26 janvier 2019, venus de Bafang, Mbouda, Dschang a voulu tenir une conférence dans la ville de Bafoussam, région de l’Ouest.

Ladite conférence animée par André Tene, professeur de philosophie à la retraite et membre du bureau régional du MRC, devait se tenir sur le thème «La non-violence comme moyen de lutte politique».

L’hôtel Imperial à Bafoussam où devait se tenir la conférence à Ndiangdam a été pris d’assaut par un groupe de policiers non-armés. Ces derniers ont «fait savoir aux journalistes rencontrés qu’ils ne filmeront rien et que la conférence n’aura pas lieu», précise le quotidien Le Jour dans son édition du 27 janvier 2020.

D’après le journal, le sous-préfet de Bafoussam 1er, Aboubakar Garba, a menacé le président régional du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. «Vous voulez créer un Etat dans la république ? (…) Nous allons user de tous les moyens pour vous réduire au silence pendant la campagne électorale», a-t-il lancé à l’endroit de Me André Marie Tassa, le président régional du MRC.

 

Avec Cameroun-Info