Cameroun : même blessée Me Ndoki fait preuve d’une abnégation exceptionnelle (vidéo)

Me Michelle Ndoki

Longtemps annoncée, la grande manifestation du mouvement pour la renaissance du Cameroun de ce samedi 26 janvier 2019 a été marquée par des violences policières inédites.

Le temps d’une journée, les populations de la ville de Douala - logpom se sont senties projetés en plein cœur d’une scène pour film d’action. Gaz lacrymogène, coup de feu en pleine rue, les forces du maintien de l’ordre n’ont pas lésiné sur les moyens pour contraindre la foule à se disperser.

A l’instar de Célestin Djamen, l’avocat au barreau du Cameroun et première vice-présidente des femmes du MRC, Me Michelle Ndoki, a reçu une balle qui est allée se loger dans sa cuisse.

Installée sur un fauteuil roulant en direction pour l’hôpital, la secrétaire de la fédération départementale MRC Douala 1er a invité le peuple camerounais à encore plus de mobilisation.