Cameroun-People : 20 ans déjà que Petit Pays et Samy Doko se regardent pas en chiens de faïence

Décidément, entre nos stars camerounaises, l’heure est plus que jamais à la division. Petit Pays et Samy Diko, deux légendes de la musique camerounaises, viennent de le prouver à coups de déclarations fracassantes les concernant l’un l’autre.

En effet, Petit Pays et Samy Diko se sont livrés à des déclarations cinglantes par médias interposés. Pour rappel, il y a environ 20 ans, Samy Diko quittait l’orchestre Les Sans Visas de Petit Pays, et il semblerait que depuis lors, les relations entre les deux artistes et légendes camerounaises de la musique en aient pris un coup. Ainsi, au cours de l’émission Yayato diffusé sur Canal 2 International vendredi 2 octobre 2020, Rabba Rabbi a été le premier à porter l’estocade en déclarant, cité par Le Bled Parle :

«…Il fallait des gens pour garder la maison. Il y avait Njorheur et Samy Diko qui surveillaient la maison, parce que moi j’étais encore en Europe avec Maria. Je vivais la belle vie des Blancs, avec du fromage, du bon vin et tout ça. Je venais de temps en temps ici, mais la maison était surveillée par des petits Doungourou. C’était Samy Diko et Njohreur qui étaient là, et qui s’occupaient très bien de moi.

J’ai eu des jeunes comme ça qui n’avaient pas de route, qui ne savaient pas où aller. Je me suis dit pourquoi ne pas leur apprendre à sautiller. En sautillant, ils ont pris le gout du micro. Kevin m’avait dit que parmi les deux (Njohreur et Samy Diko, ndlr), il y avait un qui n’était pas bien et qui est prêt à vendre sa maman pour le succès. Je n’ai pas cru en lui, et par la suite on a compris qu’il y avait un petit traitre dans le groupe. Ils disaient que ce sont eux qui faisaient la force de Petit Pays, que ce sont eux qui écrivaient leurs chansons. Aujourd’hui on voit que ce n’était pas vrai, qu’ils ont menti au peuple pendant longtemps et les gens les ont suivi ».

Maassa ! Ayant eu vent de la sortie de Petit Pays, Samy Diko n’a pas manqué d’y répondre lors de son passage dans l’émission Regard d’Artistes diffusé su Vision 4 :

« Moi je n’ai jamais menti. J’ai eu du succès. Tout le monde m’a vu commencer. Je ne suis jamais allé quelque part chercher quelque chose, alors, demandez-lui ce qui lui arrive. Allez chez lui, et demandez-lui, qu’est-ce qui vous arrive actuellement. Parce que quand tu es méchant, quand tu es mauvais, quand tu as passé 20 ans à tromper le peuple camerounais, disant des âneries et des conneries sur moi c’est honteux pour un si grand artiste, qui a fait des choses merveilleuses ».

Et d’ajouter :

« C’est une descente aux enfers. Comme je l’ai toujours dit, j’ai beaucoup de respect pour lui. Je ne me permettrai jamais de l’insulter ou de le dénigrer. Je suis encore au Cameroun pour quelques jours. Tout ce qu’il dit là, s’il est d’accord, je veux une confrontation. Là, je vais dire des choses, et je pense qu’il ne pourra pas se lever de son siège pour sortir du studio ».

Rayaah, Wanda People, le défi est donc lancé. Le feu brûle entre nos artistes camerounais. Des volontaires pour jouer les pompiers et éteindre l’incendie ?

 

Je Wanda People