3000 bureaux de vote sur les 4000 bureaux que comptent les régions du Nord-Ouest et du sud-Ouest resteront fermés le dimanche 07 octobre jour du scrutin.

À l'origine de cette décision d'Elecam, l'on évoque l'insécurité grandissante due aux violences sécessionnistes dans ces régions en proie aux violences depuis deux ans.

Face à la presse le jeudi 03 octobre dernier, le directeur général d'Elecam Enow Abrahams Egbe a clairement indiqué que l''organe en charge des élections au Cameroun Elecam, avait pris des dispositions pour circonscrire les zones à risques qui depuis un moment sont sous le poids des menaces sécessionnistes.

La situation reste tendue dans les régions anglophones du Cameroun à quelques heures du scrutin.

Les sécessionnistes qui au début de la campagne lancé le 22 septembre dernier avaient interdit toutes manifestations liées à ce scrutin dans ces régions continuent de perpétrer des actes de violence.

Une situation qui est non sans impact sur le déroulement effectif de la campagne et sur la tenue du scrutin proprement dit.

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur