Le président Alassane Ouattara a annoncé, lors d’une adresse à la nation très attendue, ce lundi 6 août 2018, avoir signé une amnistie, qui devrait mettre en liberté ou consacré la liberté provisoire de près de 800 prisonniers politiques. Alassane Ouattara discours à la nation 58è anniversaire de l’indépendance. Le chef de l’Etat a de ce fait annoncé que

Simone Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, Soul To Soul, et bien d’autres personnalités emprisonnées pour entre autres, atteinte à la sûreté de l’Etat, sont bénéficiaires de cette amnistie. 

Le chef de l’Etat a cependant précisé que cette amnistie ne concernerait pas une soixantaine de militaires jugés pour les mêmes faits.

Cette amnistie concerne aussi des personnalités en exil, hors du pays. Il reste à savoir qui sont ceux qui sont effectivement concernés par cette mesure, hormis les personnalités que le président a nommément citées.

Le président Alassane Ouattara fortement critiqué depuis quelques mois, a décidé de desserrer l’étau qui s’enfermait sur la gouvernance démocratique et de ce fait, a indiqué qu’il avait instruit les membres du gouvernement, pour une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI).

 

ivoiresoir.net

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur