Déstabilisation du Cameroun : Les compatriotes dénoncent à Paris

Plusieurs organisations de la diaspora camerounaise ont en projet de manifester dans quelques jours à Paris pour protester contre les individus et mouvements qui ternissent l’image du Cameroun et ses institutions.

Portée par cinq organisations de la diaspora, ladite manifestation devrait se tenir le 17 octobre prochain au Trocadéro à Paris en France. Elle vise à la promouvoir la paix et à dénoncer ceux qui s’attaquent aux institutions. A en cette demi-dizaine d’associations initiatrices de ces marches, « l’heure est venue de taire les différences, et de constituer un bloc homogène contre les ennemis du Cameroun, de la Paix, et du Vivre-ensemble ». Aux commandes de cette manifestation républicaine et patriotique, l’Association des Camerounais de l’Extérieur (ACE), le Front Républicain du Cameroun (FRC), les Citoyens pour la Mémoire du Cameroun (CPLMC), la Diaspora Action Cameroun (DAC) et l’Omnisport Sport et Loisir (OSEL).

A cette occasion, ces associations invitent tous les Camerounais et africains soucieux et respectueux du Cameroun à se rendre massivement le 17 octobre 2020 au Trocadéro, Place des droits de l’Homme pour soutenir les institutions camerounaises, défendre l’Unité Nationale et, dénoncer toute idée ou acte propice à une ingérence étrangère.   

Il faut noter que cette initiative vient dans un contexte où plusieurs activistes d’origine camerounaise et anti-régime vivant à l’extérieur du pays,  comme l’artiste Richard BONA, l’intellectuel AchilleMBEMBE ou le journaliste J. Remy NGONO multiplient des sorties anti-BIYA. Sans compter les marches de protestations contre Yaoundé constamment tenues par la Brigade Anti-Sardinards (BAS) acquise à la cause de Maurice Kamto, le Président du MRC, candidat malheureux aux élections présidentielles de 2018, qui se considère toujours comme le président élu du Cameroun.