Diaspora : Le BAS promet d’attaquer toutes les représentations diplomatiques en cas de répression de la manifestation du 22 septembre

Calibri Calibro

Cette organisation de la société civile camerounaise, hostile au régime de Yaoundé, compte lancer des assauts sur les institutions de la République à l’étranger, si les marches pacifiques programmées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) sont réprimées.

Le gouvernement camerounais a lancé plusieurs mises en garde pour tenter de dissuader les militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), qui prévoit d’organiser des manifestations pacifiques le 22 septembre 2020 pour appeler au départ de Paul Biya du pouvoir. Ce projet a connu un écho favorable auprès des activistes camerounais établis dans la diaspora, et la Brigade Anti-Sardinards (BAS), une organisation de la société civile, hostile au régime de Yaoundé, a répliqué en mettant aussi le gouvernement en garde contre d’éventuelles représailles envisagées contre les manifestants.

Dans un communiqué de presse rendu public le mercredi 16 septembre 2020, le Commandant de la BAS, Abdoulaye Thiam, connu sous le pseudonyme de Calibri Calibro, a laissé entendre que si les pouvoirs publics réprimaient «dans le sang» ces manifestations, l’ensemble des unités de son organisme réagiraient véhément contre les institutions de la République dans différentes pays d’accueil où la BAS est représentée.

«A toutes répressions policières ou judiciaires des manifestants pacifiques qui interviendraient sur l’ensemble du territoire camerounais à l’occasion desdites marches et manifestations, nous répondrons, chaque branche de la BAS en ce qui concerne son pays de compétence, par des mesures de représailles ciblant non seulement les intérêts de l’appareil étatique camerounais, mais également ceux de ses personnalités camerounaises ordonnant ou exécutant de telles mesures de répression», prévient-il.

La BAS appelle par ailleurs le régime à la «retenue et au respect stricts des droits fondamentaux du peuple camerounais», et indique qu’en cas de bavures policières ou de répression contre les manifestants, elle tiendrait le gouvernement camerounais pour responsable.

Dans une récente vidéo diffusée sur la toile, Calibri Calibro avait déjà dévoilé la stratégie de la BAS, et avait prévenu les autorités de Yaoundé sur un éventuel étouffement des manifestations du MRC, non sans appeler le peuple à se mobiliser massivement aux côtés de Maurice Kamto pour débarquer Paul Biya du pouvoir.

 

CIN