Albinisme : Stigmatisé pour la couleur de sa peau, Wilfried Ekanga se fait secourir par un avocat

Wilfried Ekanga

Cette sortie de Me Christian Bomo Ntimbane, avocat au barreau de Paris, fait suite à des attaques discriminatoires dont est victime Wilfried Ekanga sur les réseaux sociaux.

QUELLE INHUMANITÉ !

Un des très proches collaborateurs de Paul Biya,parti il y a quelques mois, conseillait en septembre 2018, un jeune membre de sa famille qui voulait se lancer en politique en ces termes :

" Il faut apprendre à bien t'exprimer en français,et en anglais et bien te cultiver comme le jeune albinos du MRC qui ridiculise à chaque débat les intellectuels du Rdpc."

Il parlait avec admiration du jeune Wilfried Claude Ekanga que les africains ont connu sur You tube il y a bien des années, par l'immensité de son savoir et de sa pertinence, au point où de nombreux témoignages sous ces posts le considèrent comme l'un des plus doués d'Afrique.

D'ailleurs je le pense aussi profondément. Cet enfant est une bénédiction pour l'Afrique, le Cameroun et sa famille. Je ne suis pas très sûr d'avoir lu et entendu plus d'une dizaine d' intelligents comme lui au Cameroun.

Si tel n'était pas le cas, pourquoi ce haut commis de L'Etat octogénaire, qui avait vu et travaillé avec tant d'intelligences, recommandera à ce jeune, comme faisant un testament à la jeune génération, d'imiter la pertinence argumentative tant sur la forme que sur le fond de Claude Wilfried Ekanga ? Malgré ce beau tableau, il reste plus poignant ces maltraitances et ces rejets contre les albinos parce qu'ils sont tout simplement nés albinos. Et comme serviteur du Dieu d'amour, je ne peux rester silencieux.

Jamais une communauté humaine comme celle des albinos n'a été autant humiliée en Afrique. Il y a quelques années , au cours d'un entretien avec un de mes oncles maternels, grand militant du Rdpc, et très haut commis de L'Etat , auteur des premiers textes sur la décentralisation, la bonne gouvernance et rédacteur du premier code sur les marchés publics au Cameroun, major et toujours premier de l'école primaire jusqu'à l'Enam avec des moyennes toujours supérieures à 15/20, me donnera, les raisons pour lesquelles, il avait décidé de créer aux côtés du célèbre musicien malien Salif Keita l'association mondiale des albinos.

Je ne voudrais pas vous émouvoir plus que ça. Mais ces quelques petits récits vous édifieront sur cette méchanceté humaine dont sont victimes les albinos. Il m'avait dit qu'il avait été lapidé à coups de pierres à l'école primaire, à chaque sortie de classes, parce qu'il était albinos.

Il était toujours seul dans son coin, rejeté par ses camarades. Il subissait d'atroces châtiments à cause de sa naissance au point de redouter ses départs le matin à l'école. Je me souviens encore de cette belle tante albinos éprise d'un de mes oncles qui l'aimait aussi, et que les jeunes de mon village, finirent par chasser par l'usage des moqueries et quolibets de tout genre.

Ou encore la cousine d'un ami à Douala, albinos, qui était interdite de boire dans le même verre ou manger dans les mêmes plats que tous les autres occupants de la maison. C'est le cas de ce camarade de la Sil à l'école primaire catholique d'Akon à Sangmelima, du nom de Djomeni, toujours assis seul sur son banc, au fond de la classe. Nous avions horriblement peur de lui.

Et comme punition, le maître nous faisait asseoir à côté de lui. Quand je pense à tous ces récits et à bien d'autres encore, j'ai la larme à l'œil. Cette larme vient encore de couler en lisant toutes ces injures sur l'albinisme de Wilfried Ekanga, comme il y a quelques semaines au cours d'un échange assez houleux entre Blanche Ngo Masso dit Binku, et une activiste de Facebook, au cours duquel, la communauté albinos a été insultée de sentir une odeur de cadavre et d'avoir une mauvaise haleine. Je revois encore ce commentaire d'un albinos réagissant à cette publication qui m'a fendu le cœur : " Heureusement que depuis ma naissance, je suis blindé contre ces préjugés".

Je ne sais pas s'il y a plus grande cruauté que d'humilier cette communauté à cause de sa peau. Plus grave encore à cause de son albinisme qui est une défaillance génétique naturelle dont ils n'en sont aucunement les auteurs. Jamais une communauté humaine n'a été maltraité que celle des albinos en Afrique, y compris au Cameroun, où dans certaines régions, les petits et petites albinos sont exécutés, leurs organes et leur sang recueillis, pour des rituels magiques . Qu'avez-vous à la place du cœur, ces hideux camerounais, incapables d'apporter la contradiction, vous qui avez honte d'assumer vos choix politiques , dénués de toute petite intelligence et qui accablés par l'incohérence de vos postures et positions, si bien exposés par Wilfried, vous vous trouvez lamentablement dépourvus d'arguments pour vous rabattre dans le denigrement de sa peau ? Vous êtes des inaptes intellectuels, taisez-vous.

Nos albinos toutes tendances idéologiques confondues ne se cacheront plus. Ils ont le droit de débattre sans complexe avec les autres. Nous les dépassons nulle part. Plus jamais, au grand jamais, nous ne vous laisserons les rabaisser et les frustrer davantage.

Nous les aimons et Nous les défendrons. Enfin, pour vos petits cerveaux retenez que Moutons de panurge n'est pas un gros mot, mais une expression française visant à qualifier celui qui suit le mouvement sans trop se poser des questions.

81755049_2553105111632724_2340066700197625856_n.jpg