Cameroun : Bibou Nissack sommé de ne plus parler au nom du MRC

Ce n’est pas la véritable sérénité actuellement au sein Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Le secrétaire national à la communication du MRC, Sosthène Médard Lipot, ne souhaite plus voir Olivier Bibou Nissack écumé les plateaux des médias pour parler au nom du MRC. Il accuse ce dernier, qui est le porte-parole de Maurice Kamto, d’usurper le titre de communicateur du MRC.

En effet, tout est parti d’un communiqué dans lequel Olivier Bibou Nissack dément une participation du MRC à la réunion de Munich, consacrée entre autres à la transition politique au Cameroun. Sosthène Médard Lipot se demande donc comment Bibou Nissack peut signer le communiqué au nom du MRC alors qu’il n’en a pas qualité. Bien plus, Sosthène Médard Lipot va laisser entendre que Olivier Bibou Nissack « n’a aucune fonction au sein du MRC », ni même un mandat pour continuer à parler au nom de Maurice Kamto, l’élection présidentielle terminée.

« Qu’il vous montre le mandat. Il vous a montré le mandat ? Vous l’avez vu ? Avec la signature du président du MRC ? »s'adresse-t-il au journaliste Eric Fopoussi d’Equinoxe Radio.

«Nous condamnons toute forme de communication clandestine. Parce que ce que nous évoquons là relève de la communication clandestine. C’est dangereux pour toute forme d’organisation », poursuit-il.

Sosthène Médard Lipot précise que :« Lorsque les médias doivent communiquer ou ont besoin de quelqu’un du MRC en plateau pour la télévision ou en studio à la radio ou dans les colonnes d’un journal on s’adresse au département communication dont il est le responsable ».

Il menace de servir une citation directe aux médias qui seront tentés à violer ses consignes. Pour le moment, Olivier Bibou Nissack n’a pas encore réagi après cette sortie de l’ancien journaliste à la télévision nationale Crtv, devenu homme politique.

Lors d’une interview accordée à un media de la place, le président national du MRC , Maurice Kamto, avait tenu à faire la lumière sur certaines interrogations relatives aux fonctions de Sosthène Medar Lipot et Bibou Nissack . Il avait souligné que l’un ne fait pas ombrage à l’autre. Mais, au vu des images et des informations concordantes, nous sommes enclins à penser qu’il existerait de l’eau dans le gaz entre le Senacom et le porte-parole du président du MRC.