Cameroun : Boris Bertolt persiste et signe « Paul Eric Kingue s’est effectivement rendu au bureau de Mbarga Nguele »

Paul Eric Kingue a cru devoir s’exprimer en faux contre les déclarations du lanceur d’alertes Boris Bertolt, qui, dans son dernier ouvrage « Otage » explique que le maire de Njombe-Penja avait demandé à Mbarga Nguele, le Délégué général à la Sureté nationale, d’intercéder afin que l’Etat du Cameroun puisse lui verser ses 6 milliards de FCFA de dommage.

«Penda Ekoka précise dans son rapport qu’au cours de la rencontre avec le patron de la police, Paul Eric Kingue a clairement demandé à Mbarga Nguele d’intercéder afin que l’Etat du Cameroun puisse lui verser ses 6 milliards de dommage et intérêts suite à son emprisonnement pendant huit ans dans le conflit qui l’a opposé à l’entreprise française PHP à Njombe-Penja », écrit dans son ouvrage le journaliste aujourd’hui en exil.

Des déclarations réfutée Paul Eric Kingue. Sur les antennes d’Abk radio le mardi 1er décembre 2020, l’ancien allié de Maurice Kamto va traiter le journaliste Boris Bertolt de menteur. « Avant d’être allié à Maurice Kamto, je ne le connaissais pas. Vous me voyez entrain de demander à Maurice Kamto d’intercéder afin que l’on me verse la somme de 6 milliards ? Boris Bertolt est un menteur, c’est le poison de la politique au Cameroun. Je n’ai pas besoin de la visibilité de Maurice Kamto pour me faire payer par l’État. Donc il faut que les gens arrêtent de dire du n’importe quoi », va formuler avec véhémence Paul Erik Kingue.

En réaction, Boris Bertolt va faire une autre sortie et rester surtout constant dans ses déclarations. « Je persiste et je signe. Paul Eric Kingue s’est effectivement rendu au bureau de MBARGA NGUELE en compagnie de Christian Penda Ekoka. Il a demandé à Mbarga Nguelle d’intercéder pour que les 6 milliards fcfa qu’il a gagné dans sont procès contre l’Etat du Cameroun lui soit versé », va-t-il ecrire.

                                         Voici son texte intégral

MA RÉPONSE AU BROUILLON DE PAUL ERIC KINGUE .

Le travail des journalistes n’est pas de plaire aux hommes politiques mais de restituer les faits. Je ne suis pas responsable des incohérences de certains et de leurs déficits sociaux et culturels.

Je persiste et je signe. Paul Eric Kingue s’est effectivement rendu au bureau de MBARGA NGUELE en compagnie de Christian Penda Ekoka. Il a demandé à MBARGA NGUELE d’intercéder pour que les 6 milliards fcfa qu’il a gagné dans sont procès contre l’Etat du Cameroun lui soit versé nous sommes aux lendemains de l’élection présidentielle et trois semaines après sa réapparition lorsqu’il avait échappé à une arrestation par le commissaire Evina à son domicile après un plateau sur Afrique Média.

J’ajoute même ici qu’après avoir demandé ses 6 milliards fcfa, MBARGA NGUELE lui demande ainsi qu’à Christian Penda Ekoka de plaider auprès de Maurice Kamto d’arrêter les marches dans la diaspora. Lorsqu’ils sont en train de sortir MBARGA NGUELE lance de nouveau : « il faut dire à Maurice Kamto d’arrêter les marches parce que ce n’est pas bien ».

Christian Penda Ekoka va dresser le compte rendu de cette rencontre à Maurice Kamto.

De cette date jusqu’au 26 janvier 2019. Maurice Kamto et Paul Eric Kingue ne se sont plus rencontrés. La veille des marches, Paul Eric Kingue envoi un message à Maurice Kamto pour lui qu’il est avec lui même dans la nuit. Maurice Kamto va lui répondre exactement ceci: « Paul Eric, resserrons les rangs ».

Voilà les faits.