Cameroun : Cabral Libii dit être prêt à rejoindre le gouvernement de Paul Biya

Cabral Libii

Cabral Libii vient de relancer ce débat sur le plateau de l’émission « Face à l’Actu » sur STV, où il a dit être prêt à rejoindre le gouvernement de Paul Biya.

Cabral Libii n’exclut plus de travailler avec le régime de Paul Biya. Le député, président du PCRN, rêve desormais de décrocher un poste dans l’exécutif camerounais. Il l’a indiqué à demi-mot ce dimanche soir sur STV, dans le cadre de l’émission « Face à l’Actu ».

«Je l'ai toujours dit, je suis prêt à servir mon pays à tous les niveaux que ce soit, à condition que nos exigences soient satisfaites [...]La seule personne avec qui je peux en parler c'est celui qui a remporté les élections présidentielles», a déclaré en mondovision le jeune parlementaire, de quoi relancer la polémique qui avait déjà enflé au lendemain de la présidentielle de 2018, élection à l’issue de laquelle il avait été classé troisième.

«Je n’exclurai jamais de travailler pour construire mon pays, mais dans un cadre de discussion qui met en avant des réformes structurelles sur le système électoral (…) qui garantissent un travail constructif, un travail transparent », avait déclaré Cabral Libii au micro de la BBC. « On est toujours prêt à travailler pour construire son pays, tant que les conditions d’un travail constructif sont mises en place», avait-il ajouté.

Trahison

Ces déclarations de Cabral Libii lui avaient valu des accusations de « trahison » sur les réseaux sociaux. Dans une tribune, le journaliste Sam Severin Ango qualifiera Cabral Libii de « déception de la jeunesse » et même de « traître ». Le candidat malheureux à la présidentielle reviendra à la charge, indiquant que ses propos ont été tronqués. Mais ces explications seront très peu audibles.