Cameroun : « Chers compatriotes, réveillons-nous et demandons la libération immédiate et sans conditions de Maurice Kamto», Penda Ekoka

Penda Ekoka

L’ancien conseiller technique à la Présidence de la République pense que l’Etat de droit a disparu en laissant place à l’Etat de nature, raison pour laquelle le peuple doit absolument sortir de son long sommeil.

Le coordonateur du Mouvement Agir Christian Penda Ekoka, invite les camerounais à faire un front commun contre la dictature.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, l’homme politique demande aux camerounais de se lever pour exiger la libération de toutes personnes arrêtées dans le cadre des marches du 22 septembre 2020.

«Le SED et le DGSN indiquent aux avocats de Kamto qu’il est assigné à résidence, au motif qu’il est suspecté d’être porteur d’un projet d’insurrection. Sans aucune notification écrite de cette décision. Une administration judiciaire et sécuritaire informelle dans un État de non droit. Une vraie barbarie. Une dictature de la pire espèce. Chers compatriotes, réveillons-nous et demandons la libération immédiate et sans conditions de Kamto, Fogue, Bibu et tous les autres détenus en rapport avec les marches du 22 septembre», a écrit Christian Penda Ekoka.

Un communiqué signé par ailleurs hier mercredi 30 septembre annonce, pour le 6 Octobre les prochaines marches pacifiques initiées par le MRC et les partis et organisations alliés.