Cameroun-contentieux postélectorale : Maurce Kamto met en garde l'opinion public

Tout d’abord le Porte-parole de Kamto souligne que les canaux de communication de son candidat n’ont pas changés. « Monsieur Maurice KAMTO annonce à l'opinion publique nationale et internationale que les canaux de communication par lesquels il s'exprime en qualité de partie prenante, par ailleurs victorieuse, aux élections présidentielles du 07 Octobre dernier demeurent les mêmes, exception faite des faux profils », affirme Olivier Bibou Nissack.

Ensuite, Olivier Bibou Nissack pointe le doigt accusateur sur le régime au pouvoir d’être à l’origine de ces manigances dans l’optique de faire passer en force la victoire d’ailleurs contestée par eux du Président sortant. « Monsieur Maurice KAMTO se désengage donc de toute responsabilité dans les communiqués et autres prises de position faussement attribuées à sa personne, voire à celle du MRC, qui fusent de partout visiblement dans un but de manipulation. Aux abois et dorénavant empêtré dans une machination de hold up post électoral, le régime au pouvoir travaille inlassablement à orchestrer de toutes pièces des incidents dans le but de justifier le recours par lui à la force et à la violence. Il espère aussi et surtout par la même occasion faire oublier la fraude irrémédiable qui entache les faux résultats dont il compte user pour justifier l’investiture du Président sortant. De toutes ces conspirations dangereuses et anti patriotiques, ce régime en répondra le cas échéant car nous l'en tiendrons pour le seul responsable qu'il est bel et bien en réalité », poursuit le Porte-parole.

Maurice Kamto n’a pas encore fait de sortie médiatique, après le rejet de son recours de par le conseil constitutionnel. Il annonce par son Porte-parole, il communiquera le moment venu et surtout il donnera sa position sur le processus électoral dans l’ensemble. « Monsieur Maurice KAMTO se réserve le droit de communiquer en temps opportun sur le processus électoral et le simulacre auquel il a donné lieu devant un Conseil Constitutionnel qui a pour la circonstance du contentieux renoncé à son honneur devant l’autel de la perpétuation d’un pouvoir devenu au fil des ans inefficient et pervers », ajoute Olivier Bibou Nissack.

« Monsieur Maurice KAMTO appelle le peuple Camerounais à rester en éveil et vigilant car désormais, tous nous savons définitivement qui a eu la faveur des urnes au soir du 07 Octobre dernier », conclue Bibou Nissack (BN).

lebledparle