Cameroun-Coronavirus : Les passagers des vols Air France N et SN Brussels invités à se signaler

Dans un communiqué ce dimanche 15 mars 2020, Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique du Cameroun, invite tous les passagers « des vols Air France N° AF900 et également ceux de SN Brussels N° 371, arrivés à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen respectivement les 7 et 14 mars 2020, à se signaler au numéro vert 1510 ou aux numéros de téléphone 677897644; 677900157; 677847093 ».

Les deux avions ont transporté deux voyageurs, qui sont en effet, les deux derniers cas confirmés de coronavirus au Cameroun. Le ministre de la Santé invite les passagers de ces deux vols, à se mettre «en quarantaine pendant 14 jours et à limiter les contacts avec leurs proches». Comment est-ce possible que depuis le 7 février que le gouvernement camerounais ne soit pas capable de retrouver les traces d’un seul passager d’Air France sur son sol? Comment a-t-on pu laisser les passagers du vol de SN Brussels en provenance d’Europe où sévit actuellement la pandémie, disparaître dans la nature sans tests à l’aéroport ? N’a-t-on pas les contacts téléphoniques, les hôtels de résidence ou les familles d’accueil de ces potentiels malades ?

Comment peut-on demander à ces potentiels porteurs de virus de se mettre en quarantaine sans se rendre consulter un médecin ? Le Cameroun a été le premier pays d’Afrique centrale à confirmer le coronavirus sur son territoire le vendredi 06 mars 2020. Selon le communiqué du ministère de la santé publique camerounais, il s’agit d’un citoyen Français âgé de 58 ans arrivé à Yaoundé le 24 février 2020. “La surveillance active mise en place par le pays depuis la survenue de cette épidémie de Covid-19 a permis de détecter ce cas. L’intéressé a été mis en isolement dans le centre de prise en charge de l’hôpital Central de Yaoundé pour une prise en charge appropriée”, avait écrit le Dr Manaouda Malachie.

Mais plus tard, on a appris que les deux premiers malades avaient été en contact avec 147 personnes. Que sont devenus ces suspects? Plus de nouvelles! La menace du coronavirus est de plus en plus sérieuse au Cameroun. Selon le ministre de la santé publique, le Cameroun enregistre déjà son cinquième cas de la maladie. Des mesures dites spécifiques sont prises, notamment la mise sur pied d’un numéro vert, le 1510. Le premier ministre chef du gouvernement vient aussi d’interdire à ses ministres et secrétaires généraux tous déplacements à l’étranger. Le Gabon et le Tchad ont immédiatement fermé leurs frontières au Cameroun.