Mgr Kleda

Le prélat estime avoir définitivement trouvé la solution contre le Covid-19.

Dans un reportage diffusé par la Deutsche Welle, l’Archevêque de Douala raconte comme se fait la prise en charge. A en croire Mgr Kleda, ce traitement concocté à base de plantes naturelles a déjà contribué à la guérison complète de quelques 700 patients atteints de Covid-19, même ceux étant dans un état critique « Il y a 3 hôpitaux et quand les patients se présentent, ils sont soumis à un examen. S’ils veulent avoir le produit, on fait le test. Si le test se révèle positif, on leur donne le produit. Il y a des gens qui ont déjà la détresse respiratoire ou quelques fois qui sont déjà sous oxygène. Même à ceux-là, si on donne le produit, en 24 heures, ils commencent à respirer normalement », précise le prélat phytothérapeute.

Sur l’homologation de son propos, Monseigneur Samuel Kleda révèle être en train de collaborer avec les autorités du ministère de la Santé. « Je collabore avec le ministère. Ils sont en train d’étudier, de voir, d’analyser le produit et également de recueillir tous les signes que présentent les patients étant donné que tout se fait dans un cadre hospitalier. Voilà le niveau où nous nous trouvons actuellement », a indiqué Monseigneur Samuel Kleda.

Depuis l’annonce le samedi 25 avril 2020 de la découverte de cette solution miracle pour traiter le coronavirus, l’Evêché ne désemplit plus de monde. Les personnes testées positives et qui en expriment le besoin, sont référées vers les hôpitaux catholiques de la ville de Douala où ce remède traditionnel est mis gratuitement à leur disposition. Il s’agit notamment de l'hôpital catholique Saint-Paul de Nylon, l’hôpital catholique Notre Dame de l’Amour de Logpom, ou encore l’hôpital catholique Saint Albert Le Grand de Bonabéri.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur