Cameroun-Crise anglophone : l'Inspecteur de police Patrice Diguengue a finalement été exécuté par les sécessionnistes

Patrice Diguengue, exécute par les sécessionnistes

Enlevé il y a quelques semaines, le corps sans vie de l’inspecteur de police principal a finalement été découvert le mardi 26 juin à Fundong, département de Boyo, région du Nord-Ouest.

La responsabilité de ce meurtre commis de sang-froid revient entièrement au groupe terroriste sécessionnistes anglophones. Les photos de l’infortuné qui ont circulé sur la toile ont indigné l’opinion.

Les sécessionnistes dans leur brutalité ont imputé les parties génitales ainsi que les mains de la victime.

Le 05 juin dernier, Patrice Diguengue avait été aperçu dans une vidéo dans laquelle il déclarait n’avoir pas été torturé par ses ravisseurs. Néanmoins, il demandait de l’aide au président de la République en l’exhortant de mettre fin à la répression de l’armée en zone anglophone.

L'armée avait lancé une opération pour libérer l’otage dès l'annonce de sa disparition mais sans réussite. D'autres tentatives d’envergure par la suite n'avaient toujours pas connu de succès.

Les enlèvements des fonctionnaires et des attaques contre les symboles de l’État dans les régions anglophones vont grandissant. Les radicaux anglophones se disent déterminer à libérer l’« Ambazonie ». Ils sont clairement identifiés comme des terroristes par Yaoundé.