Cameroun-défilé du 20 mai 2019 : le sous-préfet de Buea hausse le ton et menace à son tour de punir les chefs traditionnels du Sud-ouest.

Le sous-préfet de Buea, Paul Wokam Kouam, a menacé de punir Mafany Njie, président de la Conférence des chefs du Sud-Ouest, pour avoir contesté les ordres du gouverneur de la région du Sud-Ouest, ordonnant aux chefs de Buea de défiler le 20 mai.

Paul Wokam Kouam a froncé les sourcils devant le président de la Conférence des chefs du Sud-Ouest, affirmant que ses actions démobilisaient la population avant les célébrations de la fête nationale, mais sapaient également les efforts incessants déployés par les autorités de la région pour le succès de l'événement.

Il convient de rappeler que le 30 avril, SAR Mafany Njie, président de la Conférence des chefs du Sud-Ouest, a signé un communiqué condamnant les ordres du gouverneur de la région du Sud-Ouest contraignant les chefs de Buea à défiler le 20 mai avec leurs sujets.
Le gouverneur Bernard Okalia Bilai a passé cet ordre lors de la première réunion préparatoire en vue de la célébration du 20 mai, déclarant que les chefs qui ne participeront pas à l’évènement, seront détrônés.

Les chefs, par l’intermédiaire du président de la Conférence des chefs du Sud-Ouest, ont déclaré que c’était du manque de respect envers leur tradition.