Christelle Jeanne Onana Mfegue

Nguele Nguele Jean-Michel, soupçonné d’avoir brutalement assassiné son amant le 16 janvier dernier, a finalement été arrêté à Kye-Ossi, dans la région du Sud, le fugitif n'a offert aucune résistance au moment de son arrestation, a appris 237actu.com

Le meurtrier de Christelle Jeanne Onana était, depuis 9 mois activement recherché par les éléments de la Direction régionale de la police judiciaire du Centre (Drpj) où une enquête avait été ouverte. Il a été arrêté au moment où il s’apprêtait à prendre un taxi pour une destination qu’on ignore encore

Nguele Nguele Jean-Michel a été remis entre les mains des enquêteurs de la Direction régionale de la police judiciaire pour le centre, où il a été présenté à la presse vendredi 28 septembre

Pour mémoire, le corps de la défunte avait été retrouvé la gorge tranchée dans la nuit du 16 janvier 2018, dans sa chambre au quartier Olembé, une banlieue de la capitale camerounaise,

Que s’était-il réellement passé durant cette nuit tragique ? Le meurtrier livre lui-même sa version des faits ( paraphrasée par 237actu.com)

"Elle ne m’a pas accueilli de manière chaleureuse quand je suis arrivé chez elle. Elle m’a seulement demandé : « est-ce qu’on vient chez les gens sans prévenir ? » Je me suis tu. J’ai essayé de la toucher un peu. Elle n’a pas réagi. Elle a commencé à regarder une émission à la télé. J’ai sorti un document de mon sac et comme je me sentais isolé, j’ai commencé à le lire. Le sommeil m’a finalement emporté et c’est autour de 2h30-3heures du matin que je me suis réveillé. Elle suivait la télé avec un volume élevé, et Je lui ai dit : « s’il te plaît est-ce que tu peux baisser le volume ? » Elle m’a répété que je n’étais pas chez moi. Je me suis mis en colère Sous l’impulsion de la colère, parce que je me disais que comment elle me traite comme un vaurien alors qu’elle a mon argent, j’ai ramassé un tabouret à côté d’elle et je le lui ai frappé au niveau de l’oreille. Elle a perdu connaissance et moi-même j’étais étonné de ce qui m’a poussé à agir ainsi. Je l’ai un peu observé pendant quelques secondes et ma colère a encore augmenté parce que je me disais que tu as foutu ma vie en l’air, car je savais bien que ma vie était foutue à cause de mon geste. J’ai donc pris le couteau dans mon sac et j’ai tranché sa gorge. Je suis immédiatement allé aux toilettes pour nettoyer mes mains. J’ai ensuite repris mon sac, et j’ai aussi ramassé un parfum, une montre et un ordinateur dans la chambre et je suis parti J’avais passé la journée à l’appeler et elle ne décrochait pas le téléphone, alors je me suis dit pourquoi autant de mépris, d’insubordination. C’est ce qui m’a inspiré à acheter le couteau"

Qui était réellement Christelle Jeanne Onana Mfegue?

Elle était en service à la direction générale des impôts de Yaoundé. Agée de 33 ans, elle détenait deux licences, une en comptabilité et l’autre en droit public. En 2012, elle a été admise à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature dans la section Impôts, cycle B. Elle en est sortie diplômée en 2014 avant d’être affectée à la direction générale des impôts de Yaoundé

Son amant quant à lui était un sans emploi qui se faisait passer pour un cadre à la Société nationale de raffinerie (Sonara).

Ibrahim Talba Malla, le directeur général (DG) de la Sonara avait alors publié un démenti le 17 janvier 2018. « Un post datant du 16 janvier 2018, émanant des réseaux sociaux présente un certain monsieur Nguele Michel qui serait en service à la Sonara comme l’auteur présumé d’un assassinat commis à l’encontre de la nommée Mfegue Onana Jeanne en service aux impôts de Nylon à Bastos (Yaoundé). La direction générale de la Sonara ne reconnaît pas ce monsieur sur le dit post comme faisant partie de ses effectifs », avait écrit le DG.

Snap-2018-09-28-at-19.28.45-300x178.png

Assassin à gauche, victime à droite

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur