Cameroun-Gratitude : Paul Biya offre des logements décents aux anciens Lions Indomptables

Paul Biya

Cette offre du chef de l’Etat concerne les Lions indomptables de l’épopée 1990.

Paul Biya vient de décider de l’octroi des logements aux Lions de l’épopée de 1990. Cette information qui circule en boucle dans les réseaux sociaux a été donnée en exclusivité par le journaliste sportif  Boney Philippe, au cours de de émission « Olympia Sports » de ce 6 août 2020 sur Amplitude FM.

« C’est une bonne nouvelle ! Son excellence (Albert Roger Milla, NDLR) a eu la nouvelle et il m’a tout de suite contacté. Nous avions sollicité du Chef de l’Etat d’appliquer le décret qui avait déjà été signé depuis très longtemps. Nous avons écrit au Président de la République le 9 juin (2020, NDLR) au lendemain de la célébration des 30 ans du fameux match de Giuseppe Meazza (Argentine - Cameroun) et il a répondu comme nous le souhaitions et je crois que tout le monde est satisfait. Il y a quelques minutes encore, certains de mes anciens coéquipiers me téléphonaient pour demander s’ils ne rêvaient pas. J’ai confirmé que la nouvelle était bien là. Le directeur de la SIC (Société Immobilière du Cameroun) nous a donné le document. Les bénéficiaires sont les 22 Lions de 1990. Au nom de tout ce petit monde-là, nous ne pouvons que remercier le Président de la République d’avoir tenu sa promesse», a déclaré Jules Denis Onana, l’un des joueurs étant de l’expédition italienne, contacté par Philipe Boney.

« Par rapport à ceux qui sont partis, malheureusement trop tôt, nous avons demandé les conditionnalités pour que les ayants droit de ce qui les revient de droit. Il y aura des démarches à faire et le Collectif des anciens Lions va les accompagner pour que nous puissions régler ce problème-là le plus rapidement possible»,a-t-il ajouté.

Cette annonce forte intervient peu de temps après  la disparition de Stephen Tataw. Capitaine amblématique de l’équipe nationale du Cameroun au mondial italien, décédé dans une précarité qui a suscité une indignation collective. Tout comme les autres anciennes gloires comme parties prématurément, Louis Paul Mfédé, Benjamin Massing