Cameroun-Coronavirus : Jeune Afrique accuse Franck Biya, Grâce Dion Ngute, et l’épouse du ministre Alamine Ousmane Mey, d’avoir « fui » la quarantaine

Franck Biya

Jeune Afrique dans un article publié sur son site ce dimanche 22 mars renseigne que la propagation de l’épidémie de coronavirus a précipité le retour sur le continent de ressortissants africains résidant en Europe et de voyageurs ayant préféré écourter leur séjour afin de ne prendre aucun risque.

Le journal du Franco-tunisien, Béchir Ben Yamed, cite notamment Franck Biya, le fils du président Paul Biya, qui, installé depuis près d’une décennie en France, s’est envolé le 15 mars vers le Cameroun, accompagné de sa femme et de ses enfants.  "Le fils du président Paul Biya, qui vit entre Paris et Menton (sud-est de la France), n’est pas le seul Camerounais a  fui l’épidémie de Covid-19", lit-on dans le site de l'hebdomadaire panafricain.

Mais aussi le 17 mars, note toujours Jeune Afrique, Grâce Ashiri Dion Ngute, l’épouse du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, est, elle également, rentrée de France, tout comme celle du ministre de l’Économie, Alamine Ousmane Mey. Aucune de ces personnalités n’a été placée en quarantaine, contrairement aux autres voyageurs, conduits dans des hôtels réquisitionnés à cet effet par l’État.