Cameroun-crise anglophone : l’assassinat d’une infirmière enceinte, entraine une tension sociale.

Des centaines de personnes se sont réunies mercredi dernier à Kumbo, département du Bui, Nord-Ouest, pour rendre leur dernier hommage à une infirmière abattue la semaine dernière alors qu'elle se rendait au travail.

En rappel, Fomonyuy Ornella Nyuymingka, une infirmière enceinte a été tuée par balle le 19 janvier à Mbve-Kumbo, provoquant un scandale dans la localité. Les habitants ont depuis accusé des soldats de l'armée camerounaise d'avoir commis l'acte, mais il est toujours difficile d'établir les faits.

Hier, des membres de la famille, des amis et des collègues du corps médical se sont rassemblés pour faire leurs adieux à l'infirmière. Beaucoup portaient des pancartes dénonçant les massacres perpétrés à Kumbo ces dernières semaines.

Il convient de dire qu’en août 2018, un homme et sa femme, les deux infirmières, avaient été tués par balle à Mbengwi, département de la Momo, dans la région du Nord-Ouest.