C’est à un véritable nettoyage qu’a procédé la nouvelle responsable de la Cameroon télécommunications. A l’issu d’un conseil de discipline sous haute tension, pas moins de 50 employés ont été limogés.

 

A l’image des principales entreprises publiques et parapubliques du Cameroun, l’opérateur de téléphonie camerounais ; CAMTEL, ne jouit pas d’une bonne réputation. Avec à sa tête depuis le 14 décembre dernier une nouvelle Directrice Générale, l’entreprise s’apprête à subir de profondes restructurations.

Ils sont au nombre de 50 ; les premiers employés à faire les frais de la nouvelle vision impulsée par la nouvelle DG Judith Yah Sunday. Reconnus coupables de fautes lourdes, leurs licenciements ont tout simplement été prononcés.

De plus, comme elle l’avait annoncé le jour de sa prise de fonction, la nouvelle patronne de la CAMTEL ne compte pas s’arrêter là et envisage de passer la société au peigne fin, afin de dénicher les faux diplômes et les salaires ronflants qui ont fait leurs lits au sein de cette institution.

A cette fin, un audit interne est annoncé pour les prochains jours et pourrait déboucher sur de nouvelles ruptures de contrats.

Il semblerait donc que l’ère de David Nkoto Eman ; l’ancien DG, soit définitivement passé.

Redigé par: Georges KASSI

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur