Ce texte que vient de publier Shanda Tonme, sonne comme un autre message clair à Maurice Kamto, leader du MRC, qui a cru devoir pousser le peule à un soulèvement contre les institutions de la République.

Retrouvez ci-dessous la tribune du Pr Shanda Tonme

Donnez un conseil à enfant, il ne comprend pas, et vous clamerez que les enfants sont tous ainsi, que lorsqu’il grandira et sera plus responsable, il comprendra. Mais donnez un conseil à un adulte, il ne comprend pas et persiste dans la mauvaise direction, et vous devenez embarrassé, troublé, dépassé. Mais quand coincé et mis devant les inéluctables conséquences, et ayant réalisé son erreur, il aura de la peine à revenir vers vous, ne lui fermez jamais la porte, et même s’il ne vient pas, allez vers lui, essayez, essayez et essayez, encore et encore, toujours et toujours, parce que dans les rapports humains, dans la vie des groupes, des familles et des nations, les uns et les autres n’ont pas un égal attachement à la paix et à la sérénité, ni une égale passion pour le dialogue et la réconciliation.

Beaucoup de personnes meurent parce qu’elles mettent en avant malgré les rapports des forces et les réalités incontournables des situations, un amour propre imbécile. Hélas ! Nos compatriotes qui ont prêché le soulèvement, la violence explicite, tenu des langages de trouble, développé des injures et des provocations de toute nature, imploré et convoqué des soutiens étrangers, demeurent nos compatriotes, nos frères et nos sœurs, des membres de famille. C’est ensemble, avec tout le monde, les bons et les mauvais, les éveillés et les réveillés, les sages et les moins sages, que nous réussirons l’exaltante tâche de construction de notre pays, de la maison et de la famille Cameroun./.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur