Cameroun : Mbam-et-Inoubou, le préfet lance une guerre sans merci contre l'homosexualité en milieu scolaire

Le préfet du Mbam-et-Inoubou instruit aux responsables des enseignements secondaires de son ressort, de « sensibiliser » les enseignants et élèves contre l’homosexualité, qu’il qualifie de « pratique déviante », a-t-on appris.

Koaci rapporte que l’autorité administrative a appelé «à la sensibilisation des enseignants et des élèves et à la dénonciation de toute personne suspectée de pratique d’homosexualité dans les campus scolaires, de ces pratiques occultes ».

La campagne a été déclenchée après plusieurs dénonciations des cas de pratique d’homosexualité dans les établissements scolaires. 

 

Ces dernières semaines, des cas d’homosexualité entre jeunes à Bafia principale ville du département du Mbam-et-Inoubou ont largement été rapportés par la presse locale.

Ces médias estiment que l’homosexualité a le vent en poupe dans la contrée.  

Certains adolescents auraient subi des viols. Un présumé violeur en série qui sévit dans la localité aurait fait usage de violence pour assouvir ses désirs sur des adolescents.

La pratique de l’homosexualité reste punie par la loi au Cameroun.

En effet, la loi camerounaise, punit «d’un emprosonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de vingt mille à deux cent mille F CFA toute personne qui a des rapports sexuels avec une autre du même