Olivier Bibou Nissack

Olivier Bibou Nissack a passé sa première nuit au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED).

Le porte-parole de l’opposant Maurice Kamto, interpellé le 22 septembre 2020, journée de manifestations, était d’abord détenu à la Direction régionale de la Police judiciaire du Centre (DRPJ), avant d’être finalement transféré à la prison secondaire et de haute sécurité du secrétariat d'Etat à la Défense toujours à Yaoundé.

Rappelons que la police camerounaise traque depuis quelques jours tous les cadres du MRC qui ont pris part de près ou de loin à la marche pacifique du mardi passé.

Albert Dzongang est introuvable. Mais, aucun doute, l’allié politique de Maurice Kamto se cache pour échapper aux forces de l’ordre.

Les avocats du MRC parlent de près de 600 personnes interpellées dans le cadre de la marche du 22 septembre, dont Alain Fogué le trésorier national du MRC. Maurice Kamto, lui, serait toujours assigné à résidence.

De l’avis de certains observateurs, le régime par là veut installer un climat de terreur, museler l’opposition, et violant ainsi la constitution et les autres convections internationales durement ratifiées par le Cameroun  sur les libertés publiques.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur