Cameroun-transport : Qu’est ce qu’on peut attendre de Louis Georges Njipendi Kouotou, nouveau DG de camair-co ?

DG CAMAIR-CO

Le sixième directeur général nommé le 27 mai 2019 dernier, en l’espace de huit ans d’existence pourrait-il faire mieux que ces prédécesseurs ?

M. Dikoum, ancien directeur régional de la compagnie Emirates pour le Sénégal et la Guinée, avait été désigné comme nouveau directeur général de la compagnie aérienne nationale du Cameroun, le 22 août 2016. Il aura donc occupé ce poste pour une période d’à peine trois ans.

Louis Georges Njipendi Kouotou, administrateur civil de formation, est arrivé à la Camair-Co au terme d’un conseil d’administration extraordinaire tenu le 24 avril 2017. Il avait remplacé Mefiro Oumarou, ministre délégué auprès du ministre des Transports. Deux ans plus tard, Njipendi Kouotou devient DG de la compagnie. Camair-Co est presque toujours déficitaire depuis son lancement en 2011.

La compagnie a bénéficié d’un plan de redressement proposé en 2016 par le cabinet américain Boeing Consulting. Ce plan prévoit, entre autres, l’apurement d’une dette de 35 milliards FCFA, l’injection de 60 milliards FCFA, le redimensionnement du réseau à près de 23 destinations, la modernisation de la flotte avec le passage à douze aéronefs et la mise en place d’un plateau technique pour la maintenance des avions sur place.

Mais la mise en œuvre du plan de relance proposé par Boeing rencontre des défis du fait de moyens financiers. Les employés de Camair-Co accusent plusieurs mois d’arriérés de salaire. Deux avions sur six sont cloués au sol faute d’argent pour la maintenance. Le fleuron de l’aviation camerounaise se retrouve en insolvabilité auprès des agences nationales de l’aviation civile, des compagnies d’assistance en escale et fournisseurs divers. Le transporteur aérien n’assure plus ses vols régionaux.