Covid19 - Hôpital de district de Dschang: Jacquis Kemleu a offert un extracteur d’oxygène et un défibrillateur automatique

© Photo: Roch Kenfack, remise du défibrilateur

A titre individuel, Jacquis Kemleu, maire de la commune de Dschang, a fait un don qui impactera positivement le plateau technique de l’HDD.

« […] Comme le médecin de toutes les communautés qui vivent dans la commune, vous avez pu identifier dès mars 2020, à travers un diagnostic clinique, les plus pertinents d’entre tous les problèmes qui minent le bon fonctionnement de notre hôpital. […] Et pour y avoir apporté des solutions pratiques, le corps médical en service sur l’ensemble du district de santé de Dschang, vous en remercie… »

Voilà en quels termes le Dr Joseph Fondop, directeur de l’hôpital de district de Dschang (HDD), a salué le don d’un défibrillateur automatique, et d’un condensateur-extracteur d’oxygène, pour secourir des malades en détresse respiratoire, le lundi 18 mai courant.

Le donateur du jour a eu pour nom Jacquis Kemleu. Non pas le maire de la commune hôte, mais plutôt l’individu. De l’aveu du directeur de l’HDD, ce fils et élite de la Menoua est la deuxième personne, non institutionnelle, à faire un don infrastructurel à l’institution de santé. La première étant la Coopérative agricole des planteurs d’arabica de la Menoua, CAPLAME, qui a construit le bâtiment du haut standing, en 1984.

Dans son discours de remise de don, l’élu du peuple a présenté les deux appareils offerts, telle sa « modeste contribution personnelle à l’effort collectif, afin que [l’HDD] renforce son plateau technique, et améliore par conséquent la qualité de sa prise en charge, pendant et après cette crise sanitaire qui mine notre pays… »

« Merci au sénateur, pour avoir dirigé la dernière campagne électorale [du RDPC], de sorte qu’elle enfante un si bon maire… »

Pour l’information de l’assistance, le maire a observé que le portique de désinfection de l’entrée, par où tout le monde est passé, a été offert par le Pr Anaclet Fomethé, sénateur de la Menoua. Achevant son intervention, il a souhaité « que cet élan de solidarité agissante aille au-delà même de la pandémie, pour permettre à [l’HDD] de davantage s’équiper, et de mieux se préparer à affronter d’éventuelles situations de crise… »

Malgré l’engagement pris par le sénateur à porter le dossier de renforcement de la puissance de la ligne électrique, qui dessert l’hôpital et dont le coût est chiffré à vingt-quatre millions (24 000 000 Fcfa), les problèmes pressants ne manquent pas de naître.

Entre autres, l’institution sanitaire produisait jusqu’alors huit millions de francs (8 000 000 Fcfa), tous les mois. Et cet argent servait à la motivation de ses deux cent cinquante employés (250). Malheureusement, avec l’arrivée de la pandémie de la COVID-19, les patients ont déserté l’HDD, et la même ligne de recettes est tombée à cent vingt-sept mille francs (127 000 Fcfa).

Godlive Mboke Ntua, préfet de la Menoua, a félicité l’acte de l’élite, en l’encourageant à faire plus : « Je sais que nous n’effectuons pas ce jour notre dernière visite, en cette formation hospitalière. Car, le maire avait promis offrir un scanner. Et nous savons que cet appareil est encore en chemin, pour la destination de Dschang… »

Mettant un terme à la phase des discours, il a « dit merci au sénateur, pour avoir dirigé la dernière campagne électorale [du RDPC], de sorte qu’elle enfante un si bon maire… »

Remise de lextracteur doxygène

Une photo de la remise de l'extracteur d'oxygène.

Tags: