Paul Atanga Nji

Le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, ne croit pas au rapport des Nations Unies qui estime à plus de 244 000 le nombre de civils déplacés dans l’Extrême-Nord et à 437 500 dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-ouest.

Pour le patron de la territoriale, il s’agit d’un « fake news ». En effet Paul Atanga Nji, lors d’une conférence de presse tenue à Yaoundé hier jeudi, a mis en doute le dernier rapport des Nations Unis, faisant état de la situation des déplacés du fait des crises qui frappent le Cameroun.

Selon lui, ces organismes qui distillent les informations veulent se servir de la situation du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour en faire un « fonds de commerce ». Ça veut dire, explique le Minat « qu’on demande aux bailleurs de donner par exemple 50 millions d’euros pour le Nord-Ouest et le Sud-Ouest alors qu’ils savent qu’en réalité, les besoins se chiffrent seulement à 10 millions d’euros».

« ll y a d’autres organismes qui ont des intentions malveillantes en disant qu’il y a 400 000 ou 500 000 déplacés et en donnant l’impression à l’ONU que le gouvernement camerounais ne serait pas capable de s’occuper des déplacés internes», poursuit le ministre.

Pour finir, Paul Atanga Nji soutient que le Cameroun ne compte qu’environ 152 000 déplacés internes dans les deux régions (Nord-Ouest et Sud-ouest) et environ 6000 dans les trois autres régions à savoir le Centre, l’Ouest et le Littoral.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur