Diaspora : Submergé par de nombreuses difficultés en France, le chanteur prince Aimé demande de l’aide pour retourner au Cameroun

prince Aimé

Prince Aimé broie du noir. Installé en France depuis quelques années, l’artiste dit vouloir retourner dans son pays.

Prince Aimé ne joint plus les deux bouts, il vient de lancer dans une vidéo, un cri de détresse en direction du peuple camerounais. « Ça fait 4 ans que je suis en Europe et en France particulièrement. Je me suis battu comme je pouvais, mais mon handicap ne m’a pas beaucoup aidé », souligne d’entrée de jeu l’artiste non-voyant.

Dans la suite de son argumentaire, le musicien  sorti de l’anonymat en 2004, avec le titre à succès "Viviane", laisse entendre que sa carrière musicale a pris un énorme coup. « Depuis 4 ans ma carrière s’est arrêtée. Je n’ai plus fait de single, je n’ai plus fait de disque. Je vous avais habitué à mes sonorités, à mes vidéos, à mes spectacles. Mais tout s’est arrêté depuis 4 ans ».

Pour ce faire, Prince Aimé, de son vrai nom Clovis Tokam, dit vouloir rebrousser chemin vers son pays d’origine, afin de pouvoir reprendre sa carrière et redonner du plaisir à tous ses fans.

Mais une seule chose taraude son esprit. Il aura besoin des mesures d’accompagnement une fois de retour au bercail. Raison pour laquelle il tend sa main vers les âmes de bonne volonté « Je demande donc à toute la diaspora camerounaise, de me soutenir pendant les derniers moments où je suis encore là…», implore  le Prince Aimé national.