Gouvernance locale a dschang: L’Union européenne va prolonger son soutien financier d’un an supplémentaire

En vue de la tenue du conseil municipal, les membres du Comité de pilotage du projet MaGeTV se sont réunis.

Le 14 décembre 2017, Fomegan Lekelem, 3e adjoint au maire de Dschang, a présidé le Comité de pilotage (COPIL) du projet de Maîtrise, de gestion, de traitement et de valorisation des ordures ménagères de Dschang (MaGeTV). Dans son mot d’ouverture, il a émis le vœu de voir « l’issue des travaux booster l’implantation de l’agriculture biologique à Dschang et au Cameroun… »

Cette rencontre s’est déroulée en présence de Betanga Jean Collins, 2e adjoint du préfet de la Menoua, représentant la tutelle. Dans son intervention de fin d’échanges, il a reconnu que beaucoup reste à faire dans le domaine de la gestion des déchets.

Mais continuant, il a clos son propos par une note positive : « Je voudrais présenter mes encouragements à l’équipe qui a piloté le projet en 2017, vu que MaGeTV vise à mettre à disposition des populations un amendement, le compost, pour une agriculture durable et rentable… »

Le projet MaGeTV a pour objectif général : de contribuer à l’amélioration de la gestion des déchets solides ménagers par les communes camerounaises, dans le cadre de la décentralisation, tout en développant des approches nouvelles de financement de la gestion des déchets, dans les communes du Cameroun.

Tout au long de l’année qui s’achève, nombre d’activités ont pu être réalisées. Il s’agit entre autres : du renforcement du service de collecte des déchets ménagers ; du traitement par compostage via les unités centralisées et des familles ; de la mise en place de l’AMGED, structure de pérennisation du projet ; de la vente de crédit carbone et de compost ; de l’analyse technico-économique des filières de valorisation des matières non biodégradables.

La capitalisation des résultats obtenus n’interviendra qu’en fin de projet. Au titre des difficultés rencontrées, Barthélemy Ndongson, chef de projet, a présenté : la faible quantité de déchets collectés, les entraves enlever les refus et à entretenir la décharge, le faible niveau de la pré-collecte.

Un projet qui doit la vie à de nombreux partenaires.

Répondant à une doléance du chef de projet, Sergio Oleite Josa, représentant l’Union européenne, le bailleur principal, a déclaré : « Malgré les indicateurs d’analyse du projet qui n’ont pas tous été atteints, l’Union européenne a accepté de prolonger son appui financier à MaGeTV d’une année supplémentaire… » Cette autre perfusion permettra sans doute à l’équipe pilotant le projet de rattraper le retard accusé par rapport à son plan d’action initial.

Ce projet doit la vie aux partenaires au développement décentralisé : Union européenne, qui a contribué financièrement et mis en place un dispositif de facilité société civile) ; ERA-Cameroun, l’operateur technique dans la mise en œuvre des activités du pôle valorisation ; GEVALOR, qui a contribué financièrement et apporté un appui technico-organisationnel dans l’élaboration du schéma directeur, ainsi que dans l’activité de production, de monitoring carbone et de commercialisation ; CAPLAME, qui a participé à la vulgarisation de la vente du Compost ; Nantes Métropole, qui a contribué financièrement ; COMPOSTRI, qui a offert des conseils et partagé son expérience ; SYCTOM ; qui a apporté un appui financier.