La journée internationale des réfugiés célébrée dans un contexte de guerre en zone anglophone

Le Cameroun s’est joint hier au reste du monde pour sensibiliser l'opinion publique aux problèmes qui touchent des millions de personnes à travers le monde à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés.

Chaque année, des milliers de millions de personnes fuient leur domicile pour se protéger des catastrophes et des crises multiples.
Afin d’attirer l’attention du public sur la situation de ces refuges dans le monde entier, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé, à partir de l’an 2000, que chaque 20 juin serait célébrée comme la Journée mondiale des réfugiés. En tant que tels, de nombreux groupes civiques à travers le monde organisent des événements le jour même.

Au Cameroun, une cérémonie officielle marquant cette journée a été organisée à l'esplanade de la communauté urbaine de Yaoundé.
Le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que le Cameroun accueille actuellement environ 1 million de réfugiés vivant dans le pays, dont plus de 285 000 en République centrafricaine et 104 000 au Nigéria.