Le PNDP et le FEICOM guident cinquante-huit maires en visite de terrain à Dschang

Le PNDP et le FEICOM guident cinquante-huit maires en visite de terrain à Dschang.

Cinquante-huit maires de toutes les régions ont séjourné à Dschang, pour s’imprégner de l’expérience de la commune hôte sur trois sujets : gestion des déchets, eau et assainissement, développement touristique.

Pour l’édition 2018 du Salon des communes de l’Ouest (SACO), le Programme national de développement participatif (PNDP) a pris en charge le déplacement de dix-huit maires, venus de tous les coins du pays. Et à l’occasion de la "Journée excursion" calée dans l’agenda du Salon, ces maires ont fait le pèlerinage de Dschang.

Expliquant les mobiles de cette visite, Boniface Megouo, ingénieur agro-économiste, chef de cellule de coordination régionale PNDP-Ouest, représentant Marie Madeleine Nga, coordonnatrice nationale du PNDP, empêché, a déclaré : « La gestion des déchets, la promotion et le développement du tourisme, ainsi que l’épineuse question d’assainissement et d’approvisionnement en eau potable sont trois axes majeurs de développement, sur lesquels Dschang a une vraie longueur d’avance. Il s’agit donc pour les communes visiteuses de toucher du doigt l’expérience de Dschang dans ces domaines sensibles… »

Continuant, Megouo a ajouté que le PNDP ayant pour mission d’accompagner les communes dans le processus de décentralisation, et surtout de renforcer leurs capacités, il était de bon ton de soutenir le déplacement des maires.

Naturellement, une visite d’ouvrages réalisés a suivi les présentations faites par les directeurs des trois établissements publics communaux interrogés. Et en guise d’introduction aux présentations, SM Beaudelaire Donfack, maire de Dschang, a affirmé dans son mot de bienvenue : « La décentralisation nous a offert l’occasion de créer une petite diplomatie à l’échelle locale. Et cela nous donne une certaine capacité à explorer de nombreuses opportunités technico-financières, pour améliorer le bien-être de nos populations… »

Dschang a récolté plus de 1 060 000 000 Fcfa, grâce à la coopération internationale décentralisée en trois ans.

Au nombre des dix-huit maires présents à Dschang, ce jour, mercredi 20 décembre passé, il y a eu des présidents des antennes régionales et/ou départementales de l’association Communes et villes unies du Cameroun (CVUC). A côté des maires, la direction du PNDP à ouvert cette mission à ses coordonnateurs des autres régions du Cameroun.

Le lendemain, jeudi 21 décembre, ce fut au tour du FEICOM, Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal, de drainer dans son sillage quarante autres communes, dans la cité capitale touristique de la région. Cet autre partenaire et ses hôtes ont eu pour objectifs, de s’imprégner du savoir-faire de Dschang dans la gestion des questions liées à l’eau et à l’assainissement, tout en s’informant de la façon par laquelle, cette commune a capitaliser le deuxième Prix national FEICOM des meilleures pratiques de développement local, obtenu l’an dernier.

La mission de ce jeudi 21 décembre a été conduite par Ntyé Ntyé, directeur des Etudes et de la prospection locale, représentant Philippe Camille Akoa, directeur général du FEICOM, empêché.

Illustrant les propos tenus à l’endroit de ses invités, aussi bien mercredi que jeudi, monsieur le maire de Dschang a annoncé à son auditoire qu’au cours des trois dernières années, sa commune a récolté un montant cumulé d’un milliard soixante millions (1 060 000 000 Fcfa), grâce à la coopération internationale décentralisée.