Ouest - Covid19: Le maire de Dschang invite les populations à poser des actions groupées

« J’invite toutes les populations à poser des actes groupés, dans une approche globale, [afin] que personne ne constitue de danger pour les autres… » Jacquis Kemleu, maire de Dschang.

C’est devenu une réalité dès la matinée du mercredi 25 mars 2020. Jacquis Kemleu, maire de la commune de Dschang, a personnellement présidé l’installation de la première vague de kits hydro-alcooliques, sur le territoire de sa commune, comme il l’avait annoncé dans un point de presse accordé aux medias locaux, quelques jours plus tôt.

Selon les mots de l’élu local, cette rencontre avait pour objet de relayer le message délivré, à la nation camerounaise, par SE Joseph Dion Ngute, Premier Ministre chef du gouvernement, à partir des organes de presse d’ici, tout en dévoilant les dispositions prises, pour implémenter la décision gouvernementale, au niveau de Dschang.

Au nombre des dispositions transitoires alors prises dans le but de contribuer à contrer la pandémie du COVID-19, il y a eu : la suspension partielle des activités d’établissements publics communaux qui, à l’instar du Centre des ressources multimedia de la commune, dispensent des formations professionnelles au grand public, « jusqu’à nouvel avis… » ;

le report des jeux de la Fédération nationale des sports scolaires (FENASSCO) ligue "A", qui regroupent les élèves du secondaires, et dont Dschang avait été choisie pour abriter la phase régionale des compétitions, pour la première fois.

La première vague de kits hydro-alcooliques, nouvellement mise au service du public, a été placée à des points névralgiques du périmètre urbain : gares routières, marchés, principaux services administratifs, place des fêtes… A cette occasion, le maire Kemleu a rassuré les populations de la partie rurale : « Comme Dschang c’est aussi les cinq groupements de villages qui la composent, nous irons progressivement vers les zones rurales du terroir… »

Les septiques qui continuent de douter ont été invités à épouser un nouveau mode de vie, « en observant qu’on ne peut pas prendre la peine de faire tout ce déploiement d’énergie de toutes sortes, sur le territoire de la commune, uniquement pour blaguer. […] Et je crois que tout le monde comprendra que le corona virus est une réalité. Nous prenons cette pandémie très au sérieux, et souhaitons que les populations en fassent autant… »

Déployant sa pensée, le magistrat municipal a invité « les populations à poser des actes groupés, dans une approche globale, [afin] que personne ne constitue de danger pour les autres… » Et cette approche pourrait se résumer à : « lavez-vous les mains avec de l’eau potable et du savon ;

« là où il n’y a que la solution hydro-alcoolique, n’hésitez pas à vous en servir pour désinfecter vos mains ; buvez des boissons chaudes tous les jours, matin et soir. Même si ce n’est que de l’eau potable, buvez-la chaude. Ce n’est qu’en se protégeant qu’on protègera tout le monde… »

Tags: