Paul et Chantal Biya sont arrivés à Yaoundé, après avoir pris part au 2ème Forum de Paris sur la paix

Le couple présidentiel vient de fouler le sol camerounais, après avoir séjourné en France quelques jours pour le 2ème Forum de Paris sur la paix, qui s’est tenu du 12 au 13 novembre 2019.

Invité par son homologue français, Emmanuel Macron, le chef de l’État camerounais Paul Biya a pris part comme panéliste à un débat modéré par Mo Ibrahim, sur le thème : « Reconnaître le Sud : pour une gouvernance mondiale plus équilibrée ».

« Mon pays est compliqué. Nous avons été d’abord une colonie allemande. Après la Première Guerre mondiale, l’Allemagne a perdu ses colonies ; celles-ci ont été partagées entre la Grande-Bretagne et la France. Et mon pays a été divisé. Une partie était sous colonisation britannique et l’autre sous colonisation française. Il en est résulté une juxtaposition de culture et de civilisation qui rendent les choses assez délicates. Bon, on a tout fait pour mettre à égalité les deux langues, les langues anglaise et française. Mais, les mentalités, les systèmes scolaires, le système de la magistrature sont différents. Nous avons donc eu des conflits qu’on est en train de résoudre en ce moment, pour conserver à la partie de mon pays qui était sous colonisation britannique, un statut spécifique », a expliqué Paul Biya au cours de ce grand rendez-vous

« On avait la possibilité de les [anglophones] intégrer directement dans le système francophone qui était celui de la majorité du peuple : 80%. Mais, je crois que les pays sont soucieux aujourd’hui d’affirmer leur identité et c’est pour ça que nous mettons sur pied un statut spécial qui reconnaît la spécificité de la zone anglophone, mais, elle reste dans l’intégrité territoriale du Cameroun», a ajouté le locataire du Palais d’Etoudi.