Me Jean De Dieu Momo

Le pays de Paul Biya parviendra-t-il un jour à se doter d’un Code électoral consensuel ? Rien n’est moins sûr. Mais en attendant, la classe politique se divise. Pour le Ministre Jean De Dieu Momo, président national du Paddec, il n’est pas question de modifier le code électoral pour faire sauter le verrou d’une élection à un tour.

« Clarifions notre position au sujet de la demande de modification du code électoral: La revendication subreptice au cœur de cette demande est l’exigence d’un deuxième tour à l’élection présidentielle. Pour ma part, c’est est une ruse politique consistant à l’union des perdants du premier tour contre le vainqueur ayant obtenu le suffrage du peuple. Au premier tour chacun se prenant pour le Messie refuse la candidature unique et après la défaite, trouve malin de tous s’unir contre le vainqueur. Vous pensez tromper qui? Ceci est anti démocratique et anticonstitutionnel. N’induisez plus le peuple en erreur en lui vendant des illusions. Démontrez-moi le contraire de ce que je dis là », ecrit le Me Momo

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur