Célestin Djamen

<

strong>Célestin Djamen, cadre du MRC, n’arrête plus de critiquer le MRC. Après avoir refusé d’obéir aux injonctions de Maurice Kamto pour l’arrêt d’interventions dans les médias, annoncé qu’il n’allait pas marcher, Celestin Djamen s’est chargé d’annoncer que les marches initiées par son parti ont été des flops.

par Coupsfrancs.com

Pour lui, lorsqu’on enregistre jusqu’à 5 flop, on perd en crédibilité. Il déclare que cela a comme conséquence la perte de la considération des gens qui vous estimaient. Il affirme que même au quartier Ndokoti où toute l’attention a été portée , il y avait des personnes notamment des conducteurs de motos taxis qui vaquaient à leur travail ordinaire. Aussi il affirme qu’il y a eu de fake vidéos. Il en a compté 4. D’où la question de savoir pourquoi a-t-on besoin de ces fake vidéos si la réalité n’est pas décevante.

« C’est parce que la réalité nous a déçue par rapport à ce que nous escomptions que nous avons recours aux fake vidéos », déclare Celestin Djamen. Une conclusion qui semblait sonner la rupture totale et sceller son départ. Mais non! Célestin Djamen s’accroche toujours au parti qui fait flop, à la manière d’un employé récalcitrant qui attend le paiement des indemnités de licenciement de la part de son employeur.

Ci-dessous un billet d’humeur de Jean-Pierre Du Pont :

Il faut payer !

Je vous avais moi suggéré, dans un souci d’acheter la tranquillité, et une certaine paix civile , d’organiser une collecte de fonds , à l’intention de l’ex -futur député , l’honorable virtuel Célestin Ndjamen, l’homme qui voulait accéder au parlement, uniquement pour toucher l’obole et faire les poches au contribuable, mais vous ne m’avez pas écouté comme d’habitude.

Il y a des moments dans la vie , où l’on accepte volontiers de payer des dommages et intérêts à une personne , contre qui on vient pourtant de gagner un procès au pénal . Comme une femme répudiée avec moult enfants , sans dédommagements , ni réparation , ce désœuvré malgré la création d’une secte de despérados, blessés de guerre , aux couleurs et armes du MRC , fait la tournée des médias , pour déverser sa hargne et son venin . Il faut lui donner quelque chose , pour qu’il quitte derrière les gens .



John Fru Ndi a lui dit l’affaire -ci : “ I Bi Tell Wouna say , That Boy Na Popo Bad Luck Peaking! “

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur