Maurice Kamto

Le leader du MRC Maurice Kamto est séquestré à son domicile depuis le 19 septembre 2020 par des policiers et gendarmes lancés à sa trousse.

Nul ne connaît pour l’instant les raisons de cet acte, mais on sait que l’opposant a appelé aux marches pacifiques mardi passé pour réclamer la fin de la guerre dans le NOSO et la reforme consensuel du system électoral.

Des fourgonnettes de la gendarmerie et de la police sont stationnées depuis plusieurs jours à l’entrée de sa résidence à Yaoundé, bloquant toute entrée et sortie des personnes.

Dans un communiqué rendu public hier jeudi 24 septembre, l’homme politique rapporte que ce phénomène s’étend à d’autres cadres du MRC, à l’instar de Tirane Balbine Noah, Okala Ebode, Me Christopher Ndong ou encore Albert Dzongang.

Maurice Kamto demande par ailleurs la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées avant pendant et après la manifestation pacifique du 22 septembre, et ordonne en même temps la cessation d’épuration politique.

Les avocats du MRC parlent de près de 600 personnes interpellées dans le cadre de la marche du 22 septembre, dont Alain Fogué le trésorier national du MRC et Olivier Boubou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto. Ils sont gardés au secrétariat d’Etat à la Défense. Le gouvernement n’a jusqu’ici fait aucune déclaration.

Voici la communication de M Kamto

81de9a36 12c8 4026 8721 5ed269aee487

adebd171 ec3b 4d69 8b9a 638ac74ffe41

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur