Taxe sur les Téléphones : Cabral Libii salue « l’écoute » de Paul BIYA

Le député à l’Assemblée Nationale, président du PCRN était l’un des adversaires politiques les plus farouches de cette réforme relative à la collecte de douane sur les téléphones portables et terminaux importés, et dont l’ordre de sursoir vient d’être donné par le Chef de l’Etat.

Alors que l’on annonçait presqu’à sa fin, le transfert des données entre les opérateurs de téléphonie et la fameuse plateforme qui était chargée de prélever  ces taxes non pas chez les importateurs, mais chez les usagers ; conformément à cette loi en vigueur depuis le 15 octobre dernier malgré la grogne de l’opinion publique, une importante décision vient d’être prise par la présidence de la République.

Dans une correspondance signée ce 19 octobre, du SG de la Présidence de la République,  mentionnée « Très Urgent » avec pour objet,  « Droits de Douanes et Taxes sur les Téléphones et terminaux importés », le Président de la République, S.E Paul BIYA instruit le Premier Ministre, Chef du Gouvernement de « Faire sursoir à la mise en œuvre de la collecte par voie numérique des droits de douane et taxes sur les téléphones importés », et aussi de « soumettre à sa Haute sanction un mécanisme plus approprié de recouvrement desdits droits de Douane et autres taxes ».

Pour Cabral Libii qui était l’un des instigateurs des appels à l’annulation de cette loiavec sur les réseaux sociaux le Hashtag « #EndPhoneTax », Paul BIYA vient de faire preuve d’une oreille attentive  pour l'annulation de l'imputation de la collecte des droits de douanes sur le téléphone de contrebande, au consommateur.