Jean Bruno Tagne et Jean Lambert Nang; MTG 237actu

L’ancien journaliste de la CRTV n’a pas porté les gants pour répondre à son confrère Jean Bruno Tagne qui, dans une publication a soutenu qu’on peut « pardonner à un dirigeant son bilan mitigé pendant un long règne à la tête de son pays »,  Par contre, « ce qu’on ne lui pardonnera pas c’est de ne pas soigner et réussir sa sortie pour éviter à son pays le chaos ».

Une déclaration qui n’a visiblement pas été partagée par Jean Lambert Nang. Le journaliste sportif de notoriété, a réagi dans un langage cru en dessous de la publication de l’ancien journaliste de Canal2

237actu.com vous propose la lecture du texte de Jean Bruno Tagne et les deux confrontations

« Savoir sortir… On peut comprendre ou même pardonner à un dirigeant son bilan mitigé pendant un long règne à la tête de son pays ; aucune œuvre humaine n’étant parfaite. D’autres poursuivront le chantier. C’est même cela le sens de l’alternance. Il faut de nouvelles idées, un nouveau souffle.
Par contre, ce qu’on ne lui pardonnera pas c’est de ne pas soigner et réussir sa sortie pour éviter à son pays le chaos ».

LES COMMENTAIRES :

Jean lambert Nang : "Tagne, l'obsession chez toi c'est de voir Biya partir dans l'espoir Dieu seul sait de quoi. Moi, tribaliste ? Non, patriote. Je ne rendrai aucun plaisir à voir détruire mon pays pour des rêves mirifiques. Jamais je ne chiffonnerai les institutions républicaines pour espérer les remplacer en diffusant la haine sous des textes apparemment impersonnels. Tu es du MRC, assume comme j'assume d'être du RDPC. Aie ce courage là au lieu de continuer de tromper tes affidés que tu es journaliste et donc sans parti pris. Dès que tu auras exhibé ta carte de militant, je te respecterai. Sinon, pfff"

Jean Bruno Tagne : "Nang. Ton obsession tribale est connue de tous. Ce que tu es parlé plus fort que ce que tu prétends. Je n’ai rien à te prouver."

Jean Lambert Nang : "Jean Bruno Comme je l’ai dit je n’ai rien à te prouver. Comme tu as été toute ta carrière durant un journaliste bien en cour eh bien dis toi qu’il y en a qui peuvent être engagés et j’en suis un! Pour les insinuations tribalistes qui sont ta marque de fabrique je n’y peux rien mon cher Nang. Tu es ainsi. On ne se refait pas. Hélas"

Jean Lambert Nang : "Jean-Bruno Tagne chaque fois que l'on use des mêmes armes destructrices que ta meute et toi, vous criez au loup. Nous vous combattrons avec le même venin que vous crachez pour semer la division de ce pays. Pour ce qui est de ma carrière, de grâce évite d'en parler. On n'est pas dans la même catégorie et je sais de quoi je parle. Je t'ai défendu quand ceux là même carricaturaient jusqu'à ton physique. Je n'étais pas tribaliste? C'est dommage que tes talents oratoires soient sélectifs."

Jean Bruno Tagne : "Jean-lambert Nang tu es un adepte des outrances et de la vulgarité. Pardon de ne pas évoluer sur le même terrain que toi. Ma liberté te fait souffrir. Tu souffriras encore pour longtemps parce que je compte user de ma liberté. Mes talents oratoires (merci de m’en reconnaître) j’en fais librement ce que je veux. Liberté mon Cher Watson!"

 

Pour rappel, ce n’est pas la première fois de ces figures du journalisme camerounais se donnent en spectacle sur la toile. Au lendemain de la présidentielle de 2018, Jean Bruno Tagne, journaliste bien connu dans le paysage médiatique camerounais avait rappelé dans  une publication sur sa page facebook intitulée « Désobéir, oui désobéir » que « c’est par la désobéissance que certains ont pu obtenir quelques espaces de liberté au Cameroun », une publication qui lui avait valu un texte au vitriol de Jean Lambert Nang

AMBIANCE POST ÉLECTORALE: APPEL À LA DÉSOBÉISSANCE DE JEAN BRUNO TAGNE : LA RÉPONSE SÈCHE DE JEAN LAMBERT NANG

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur